Les Petits Cochons : les origines

La rencontre

Les Petits Cochons ce sont deux potes qui se sont rencontrés sur Paris en 2016 : Louis et Josquin. Après 3 ans en tant que collègues dans une société de conseil en management dans laquelle on parle une langue bizarre à coup de brainstorming, hybridation des compétences et cross fertilisation des business unit, ils se sont dit : ‘est-ce qu’on lancerait pas une boîte tous les 2?’ Tout va ensuite très vite : on se retrouve autour d’un bon apéro avec de bons produits du terroir sur la table, un morceau de pain, du saucisson, du pâté, du vin rouge et quelques bières jusqu’à ce que l’un d’entre nous lance « il faut qu’on envoie pâté » : l’histoire est née, l’aventure commence.


Les fondements 

L’idée est simple et efficace, il fallait qu’on la concrétise. On part donc écumer les sites et revues spécialisés à la recherche des meilleures pépites charcutières de notre belle France. Après quelques prises de contacts, on réalise que l’idée plaît, les producteurs sont super chauds ! On commence petit à petit à mieux comprendre les différents concepts charcutiers, la différence entre un pâté et une terrine, entre un saucisson et une saucisse sèche et surtout on réalise très concrètement la richesse de notre terroir. On a ensuite travaillé quelques mois à distance, Louis à Paris et Josquin sur les routes d’Amérique Du Sud : ça nous a permis de poser les bases, de peaufiner le concept et de construire notre univers avec l’intrépide PA : après quelques aller retour, on avait notre logo, Louis sur la gauche et Josquin sur la droite, prêts à vous envoyer du pâté ! Après retrouvailles et embrassades à Paris (encore autorisées à ce moment de l’histoire), nous n’allions pas tarder à côtoyer la politique …


L’assemblée nationale

Certainement une des anecdotes à l’origine du Piggy Love : après avoir échangé avec monsieur et madame Pineau de SAVI Boucherie (la saucisse sèche de la box de Juin 2020), on se retrouve invités à l’Assemblée Nationale dans le 7e arrondissement de Paris pour une dégustation de produits du Périgord à laquelle Serge venait faire goûter son prototype de saucisse sèche à la truffe (une merveille gustative qu’on espère pouvoir vous faire goûter dans les mois à venir). Sapés comme jamais, on se retrouve tous les deux avec nos petites cravates, entourés de députés et attachés parlementaires à savourer bières et vins du Périgord, tartine à la truffe et autres charcuteries du Périgord : tout simplement incroyable ! On est sortis de là et on s’est dit « ok c’est parti »